les pompe de relevage de climatisation

 

 

pour évacuer l’eau de condensation de la clim et quand l’évacuation par gravité des climatiseurs n’est pas possible pour diverse raisons soit que la pente nécessaire pour évacuer l’eau de condensation n’est pas suffisante ou qu’aucun sortie de vidange n’est disponible on peut utiliser une pompe de relevage de condensat. parmi d’autre solution qui existe

Crédit image Sauermann

pompe condensatIls  existe diferrents modèles, mais deux principaux modèles sont les plus utilisés.

Un modèle en deux parties composées, d’un bloc de détection avec flotteur (mécanique ou électronique) raccordé sur le bac à condensat du splite (ou mural ou d’un splite consol ou d’un casset) et d’un bloc pompe auto amorçante à piston de type solenoide employée plus particulièrement sur les splits system et autre multisplit.
Technologie utilisant un piston qui oscille à 50 cycles par seconde, les débits vont de 8 l/h à 15 l/h avec des hauteurs de refoulement de six mètres maximum.

Un autre modèle est de type monobloc centrifuge comprenant un réservoir, un flotteur, la pompe, constituant ainsi un ensemble complet.
Leurs capacités de rejet peuvent aller jusqu’à 500 l/h pour des hauteurs de refoulement de 20 mètres.
Toutes ces pompes évacuent l’eau par un tuyau de petit diamètre acceptant des longueurs assez importantes.
La plupart de ses pompes possèdent un contact de sécurité intégré libre de potentiel permettant d’arrêter le climatiseur en cas de débordement ou de dysfonctionnement de la pompe.
Toutes possèdent des filtres d’aspirations, qui faute d’être nettoyés régulièrement, gare aux fuites d’eau, c’est l’inconvénient de ce type de matériel.

Ils existent aussi des pompes péristaltiques* idéales pour les eaux dites chargées qui fonctionnent par compression d’un galet tournant sur un tuyau de petit diamètre qui de ce fait rendent la pompe non passante, lors de l’arrêt de la pompe aucun retour de condensats n’est possible.
Les galets de la pompe font office de clapet antiretour.
La pompe peut être montée au-dessus du bac à condensats, car elle autoamorçante jusqu’à 3 mètres. Elle est capable de pomper 6,25 litres/heure avec une hauteur de refoulement de 12 mètres et peut fonctionner en continu ou par détection au moyen d’un capteur à flotteur ou par une sonde.
*On appelle péristaltisme des mouvements permettant la progression d’un fluide à l’intérieur d’un organe creux.

Certains fabricants distribuent des pompes sans entretien qui ne possèdent pas de filtre d’aspiration, car leurs moyens de détection de niveau d’eau ne sont plus mécaniques, c’est une cellule infrarouge qui détecte le niveau dans le capteur. D’autres proposent des pompes « intelligentes » à débits variables, avec auto diagnostic, sans tube d’évent, avec démarrage contrôlé pour réduire le niveau sonore.

Nota : Sur les CTA ou les appareils avec une forte dépression dans le bac à condensat, un siphon en sortie avant la pompe à condensat est fortement recommandé, afin d’éviter que le flotteur reste continuellement en partie haute et que la pompe fonctionne en permanence.

Crédit image Sauermann